Tout savoir sur les chauves-souris

A l’occasion de la nuit internationale de la chauve-souris que se déroulera le weekend prochain (29/30 août), nous consacrons cette semaine à ce petit mammifère parfois encore méconnu et qui suscite encore beaucoup d’interrogations.

 

               

 

Animal protégé : En Belgique, toutes les chauves-souris sont protégées par la loi de protection de la nature : il est strictement interdit de les détruire, de les transporter ou de les commercialiser, ainsi que de détruire ou détériorer leurs habitats.

23 espèces observées en Belgique: Ces espèces sont toutes de petite taille, avec une envergure de 20 à 40 cm. Il s’agit de la Sérotine commune (fréquente dans les greniers), des rhinolophes (avec un nez en forme de fer à cheval), des noctules (espèces forestières), des pipistrelles (les plus petites), des oreillards (avec leurs grandes oreilles) et des murins (de moyenne à grande taille).

Insectivores : Presque toutes les chauves-souris d'Europe sont considérées comme insectivores. Ce régime alimentaire comprend essentiellement des insectes mais aussi des araignées et d'autres petits invertébrés. En une nuit, une chauve-souris peut consommer près de la moitié de son poids en insectes ; un insecticide naturel et très efficace.

Seul mammifère volant : Les chauves-souris sont les seuls mammifères qui volent. Elles possèdent des ailes membraneuses, sans poil, dont les os correspondent en fait à ceux de nos mains (l’étymologie de chiroptère est chiro « main » et ptère « aile »). Cela leur permet un vol beaucoup plus précis, agile et acrobatique que celui des oiseaux (dont l’aile correspond à un bras). Enfin elles peuvent voler jusqu’à 50km/h !

Elles sont aussi connues pour leur capacité à se repérer et chasser dans l’obscurité à l’aide d’un système d’ultrasons extrêmement précis : l'écholocation. Chaque espèce émet sur une fréquence qui lui est propre.

Population qui diminue : Les chauves-souris souffrent énormément de la perte de leurs habitats notamment dû à l’aménagement des combles, rénovations, disparition des insectes ou encore l’abattage des arbres. Elles souffrent également du dérangement, notamment lors de l’hibernation où elles ont besoin d’une tranquillité absolue (un réveil brutal peut les affaiblir et leur être fatal) ou lors de la période de reproduction.

Installer un nichoir : Si vous souhaitez offrir un toit aux chauves-souris, il est préférable d’installer plusieurs nichoirs afin de favoriser l’installation de ces espèces. Lors de leur installation, veuillez à les orienter au sud ou à l’abri des vents dominants. Ils doivent être placés à au moins trois mètres de haut, et hors de portée des branches pour éviter tout vandalisme ou prédation par les chats.

A voir sur Youtube : Tanguy Stoecklé, photographe cinéaste français, spécialiste des chiroptères met en libre diffusion son film "Une vie de Grand Rhinolophe"

Plus d'info sur le site de notre partenaire Natagora